La justice américaine bloque les plus gros sites de poker

Depuis hier, lorsqu’on va sur les sites de poker tels PokerStars (www.pokerstars.com) ou FullTilt, c’est-à-dire les plus gros sites de poker en ligne au monde, on obtient une belle page d’erreur.

Plus de détails sur le site de pokernews, dans leur article “PokerStars.com et FullTilt.com bloqués par la justice américaine
Précision pour ceux qui disent “ha je savais que c’était truqué, on peut pas avoir confiance”, les charges qui sont retenues sont le blanchiment d’argent et les tentatives d’échapper au fisc américain, pas de triche contre les joueurs.
Enfin, petit détail rigolo : du fait de la législation française sur le poker, bin les sites en .fr, eux, marchent très bien, et on peut d’ailleurs toujours y jouer. Et vu que depuis cette législation, en tant que joueur français, on est obligé de jouer entre français (tant de chauvinisme quand même…), et bin l’impact sera nul pour nous, au moins pendant quelques temps. Bien sûr, si cette interdiction entraine une faillite des sites, y’aura forcément des répercutions.
C’est bien la première fois que cette réglementation française à un intérêt pour le joueurs français.

Premier de la recherche “Benoit Lafontaine” sur google

En ce moment, quelques collègues se penchent très sérieusement sur le SEO (Search Engine Optimization ou optimisation pour les moteurs de recherche sur wikipedia).
Et comme ils ont la bonne idée d’en parler, ça m’a donné une idée de challenge :
redevenir premier sur la recherche google sur mon nom, Benoit Lafontaine (ouais je sais ça fait bizarre de le dire en entier).

Donc, bon je part pas de très loin vu que pour l’instant je suis en 6eme position :
L’idée est de partager rapidement les quelques actions que je vais entreprendre et de regarder le résultat au fil des jours / mois / années.

Mes premières actions :

  • Mettre mon nom sur ce site (dans les about me et dans ce billet)
  • Faire des articles avec du contenu (parce qu’y parait que google regarde ça maintenant)

J’ai raté un truc, c’est de mettre mon nom directement dans l’url du blog, bon OK, tant pis.
Mais au passage, je vais aussi travailler sur le terme “joel1di1“, parce que quand même, depuis le temps qu’on m’appelle comme ça, je devrait être premier c’est tout. Donc, là y’a juste un mec sur myspace qui me passe devant, et ça c’est pas cool, surtout que myspace, c’est mort non ?

Si vous voulez m’aider : un like, un tweet c’est cool, un article qui pointe vers ce lien.

Mock Java Mail

Aujourd’hui, en me levant, j’ai vu un gars très respectable (Mister DOJ) twitter un lien vers http://mocksmtpserver.codeplex.com, grosso modo, c’est un mini serveur SMTP qui crache dans la console tous les mails qu’il devrait envoyer.
Alors, ca à l’air bien comme ça, reste que d’un premier coup d’oeil, j’aurai tendance à préférer mock-javamail. Et si respectable DOJ ne mentionne pas mock-javamail, d’autres ne doivent pas en connaître l’existence.
Le truc dommage, c’est qu’en recherchant un peu, on retrouve plus la doc (oracle qui rachète sun, tout ca).
Y’a peut-être un projet qui à pris la suite (et dans ce cas, je suis pas au courant), mais en tout cas, ca marche toujours bien et ça permet de mocker l’envoi de mail (remarquez avec un nom comme ça, on aurait pu s’en douter). Mais à la différence de mocksmtpserver, il va faire ça en mémoire.
Aller un petit exemple de code…
Prenons le cas où on utilise spring et comme dans la doc (http://static.springsource.org/spring/docs/3.0.x/reference/mail.html) on envoi ses mails avec un bout de code tout simple :

public void sendMessage() {
// of course you would use DI in any real-world cases
JavaMailSenderImpl sender = new JavaMailSenderImpl();
sender.setHost("mail.host.com");
MimeMessage message = sender.createMimeMessage();
MimeMessageHelper helper = new MimeMessageHelper(message);
helper.setTo("test@host.com");
helper.setText("Thank you for ordering!");
sender.send(message);
}

Un truc magique avec, c’est que pour mettre le mock et tester ce bout de code, il suffit de mettre le jar dans le classpath de notre application, donc si vous utilisez Maven (si vous l’utilisez pas, faites le), on rajoute la dépendance :

<dependency>
<groupId>org.jvnet.mock-javamail</groupId>
<artifactId>mock-javamail</artifactId>
<version>1.7</version>
<scope>test</scope>
</dependency>

Et hop, comme par magie, les mails ne sont plus envoyés mais stockés dans une grosse Map, et voici un test qu’on peut faire :

@Test
public void testSendMessage() throws Exception {
// Hop, c'est là que c'est cool, on accède à une pseudo boite mail des users (une List), le tout en mémoire
Mailbox mailbox=Mailbox.get("test@host.com");
assertTrue(mailbox.isEmpty());
// l'appel de la méthode
mailer.sendMessage();
// on teste qu'on a bien reçu un message
assertFalse("The mock mailbox is empty", mailbox.isEmpty());
assertEquals(1,mailbox.size());
// vu qu'on est en mémoire, on peut tester le contenu
Message message=mailbox.get(0);
assertEquals("Thank you for ordering!",message.getSubject());
}

Donc, pour moi, ça reste LE framework à retenir pour tester l’envoi de mail en java car il est simple d’utilisation, non-intrusif, bref il fait le job et il le fait bien.

Killing In The Name [Rage Against The Machine]

Allez hop, un petit plaisir en ce superbe samedi.
Je suis en bourgogne, ca tue cette région (bon le fait que le temps soit magnifique alors que ca fait juste 7 mois qu’il fait moche y est ptet pour quelque chose)
Donc le petit plaisir, c’est cette tune bien connue de Rage Against The Machine :
Killing In The Name.
Alors cette chanson est au choix :
– La chanson de Clément lors de son Kararocké (voir un épisode précédent)
– La chanson sur laquelle Faust s’est tordu le coup lors d’un marriage
– La chanson qui a battu X-Factor pour la “christmas number one” ça se passe par ici (c’est un peu long mais c’est rigolo) : http://www.youtube.com/watch?v=LUPYIShaX1s
Et comme dirait mon pote Tamo

“Fuck you! you will do what I told you”